Deux journées magiques à la Casa Amarela Providencia

La Casa Amarela



Olà, tudo bem ? Ça faisait longtemps n’est ce pas ! C’est vrai, je suis désolée, je me suis laissée emporter par les événements et n’ai pas trop eu le temps d’écrire cette dernière semaine.


Alors comme vous le savez peut-être j’ai enfin atterri au Brésil mercredi dernier, a 23h heure locale, et donc ça   s’enchaîne à une allure folle. Ça fait donc une semaine que je suis là, et j’ai choisi de vous parler de l’expérience la plus intense que j’ai vécue ici.


Pour mon arrivée à Rio, j’avais quelque chose d’incroyable de prévu, histoire de commencer le voyage en beauté. En effet, j’avais deux Workshop d’Art de prévus dans une favela du centre de Rio de Janeiro: la Casa Amarela Providência, située au sommet de toute première favela du Brésil, la Favela Morro da Providência. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un centre culturel, fondé par l’artiste JR (Photographe, utilisant une technique de collage de photos, en très grand format, et exposant ses œuvres partout dans le monde : https://fr.wikipedia.org/wiki/JR_) qui permet aux enfants de la favela de bénéficier des cours d’art.

Le principe est le suivant: La Casa Amarela ouvre ses portes offrant aux enfants, adolescents et adultes des cours d’arts, de théâtre, de danse, de musique et activités sportives telles que la Capoeira et la boxe, mais aussi alphabétisation, français et anglais.
Avec le temps, beaucoup de projets et partenariats avec des activistes, artistes locaux et autres centres culturels se sont développés et forment ainsi un programme diversifié et interactif. C’est un lieu sacré pour ceux qui la fréquentent, un havre de paix où règnent art culture et éducation, où l’équipe sur place tâche d’être à l’écoute et d’apporter un peu de joie de vivre et espoir au sein de la communauté.
À Casa Amarela, on peut rêver d’atteindre la lune, il y en a même une sur le toit, celle qui accueille des artistes venus du Brésil et du monde entier, venant découvrir la vie locale et partager leur art avec les jeunes de la communauté.



Une très bonne amie à moi m’avait parlé de cette association, ce qui avait tout de suite éveillé mon intérêt, et incitée à les contacter. Après un petit mail j’ai eu de suite un retour de la Casa Amarela, et de fil en aiguille, j’ai été conviée à donner deux Workshops d’art à mon arrivée à Rio, un premier le 10 et un second le 14 janvier.



Je ne vous cache pas que j’ai vécu là bas une des expériences les plus fortes de mon existence, si ce n’est la plus forte.



Pour commencer, mardi dernière, j’avais rdv avec Nina, une des co-gérantes de la Casa Amarela, qui est venue me chercher en bas de la favela, juste à côté du très célèbre métro Central Do Brasil. Je ne vous cache pas que je n’en menais pas large, l’idée de mettre les pieds dans une favela m’excitait et m’inquiétait un petit peu à la fois. Cependant une fois Nina arrivée, elle m’a de suite mise à l’aise, et m’a conduite juste à côté pour prendre un « Moto Taxi », le seul moyen de circulation quand on veut grimper là haut. Les Moto taxi sont conduits par des habitants de la favela, les seuls à accepter d’aller là bas (en effet les taxis refusent d’y mettre les pieds).




Une fois grimpée sur mon fier destrier, nous sommes partis cahin-caha jusqu’à la lune qui surplombe la colline de Morro Da Providencia. Et la ça à été wouahouuuuuu, je n’ai pas d’autres mots pour décrire cette sensation autre que Wouahouuuuu ! Se tenir la sur une petite moto, agrippée à un gars que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam, et qui roule à plein régime au milieu des petites routes alambiquées et haut perchées de la favela à été une sensation inédite, je pense que j’ai ressenti pour la première fois de ma vie une poussée d’adrénaline pure, surement du même ordre qu’un saut à l »élastique. Une fois parvenue là haut, je me suis dit: ça démarre fort, vite vite la suite!



Nina et moi avons monté les quelques centaines de marche jusqu’à la haut, sous la chaleur pesante du soleil en pleine après midi, et sommes donc arrivées devant la belle Casa Amarela (Maison jaune).


Un groupe de petits galopins attendaient déjà devant que nous arrivions, et j’ai pu avoir mon premier aperçu de cette magnifique institution. Avec Nina, nous avions prévu une journée dessin/ aquarelle pour commencer et une autre après midi serait consacrée à la sculpture à l’argile rouge (le 14).



Voici donc quelques images de cette première journée inoubliable pour moi. J’avais quelques appréhensions, car je ne parle pas le portugais, à part quelques mots de ci de là, mais cette rencontre s’est malgré tout très bien passée ! Ces enfants sont tellement attachants, tellement désireux d’apprendre, et surtout tellement intelligents. Ils donnent leur amour avec confiance et innocence, et pourtant ils vivent dans un contexte pour le moins troublé. Élevés, et en contact permanent avec la violence, ils n’en demeurent pas moins purs, des vrais enfants, qui s’émerveillent pour tout, des étoiles plein les yeux.
J’ai pris une claque ces deux journées… J’avais prévu comme thème la nature, je voulais leur faire dessiner des papillons, des petites fleurs, tout ça tout ça, et ils m’ont juste réveillée à la réalité! Au bout de 20 min ils mont demandé non plus des sirènes et des princesses, mais des personnalités qu’ils admirent comme des footballeurs connus (issus de la favela, et qui ont réussi à percer, et donc qui sont un modèle pour eux), ou bien des instagrammeuses, des fusils d’assaut à la main. Et je me suis sentie tellement déphasée, moi qui arrive de mon petit pays riche, de ma petite vie tranquille, face à ces enfants forgés par leur dure réalité.



Le 10 janvier nous avons fait du dessin et de la peinture, et aujourd’hui, ça à été atelier sculpture ! J’ai fait le tour de la ville pour trouver de l’argile rouge, et je ne le regrette pas un instant, ils étaient tellement heureux et curieux de faire de la sculpture à l’argile pour la première fois.



Tout ça pour dire qu’après deux après midis merveilleuses, avec ces enfants extraordinaires, j’en sors avec la certitude d’avoir vécu quelque chose d’unique dans une vie. Ils ont fait fondre mon cœur avec leurs « Tia, preciso de ajuda » , ou « Tia pode me desenhar batman ? » (Tata, j’ai besoin d’aide, ou Tata, tu peux me dessiner Batman ?). S’il y à bien une certitude c’est que je ne les oublierai jamais, et si j’ai l’opportunité je reviendrai les voir, c’est même une certitude !




D’ailleurs si vous souhaitez en savoir plus voici quelques liens utiles sur la Casa Amarela da Providência:





Voilà tout pour le moment, j’ai choisi de vous parler de ce sujet en particulier, au lieu des attractions touristiques type le Corcovado, ou le Pain de Sucre, car j’ai vraiment eu la sensation de toucher du doigt la réalité du Brésil, qui ne se résume pas de beaux paysages et belles femmes en bikini, mais plutôt à un beau pays, pauvre économiquement, mais riche culturellement et humainement.

Je devrais recevoir d’autres photos de la séance de sculpture d’aujourd’hui d’ici la fin de la semaine, je vous ferai partager tout ça ici.


A très bientôt les amis !!! Bisous bisous !!

11 commentaires

  1. Tres belle expérience mon coeur mais je le savais qua tu va être touche par tout ça parce que tu est une artiste et tu aime les enfants …depuis toute petite toute les enfants se colle a toi😍😍😍profite bien de ton séjour la bas 💋💋💋💋

    Aimé par 1 personne

  2. Ohlala mais c’est dur de lire les yeux plein de larmes tu sais….. tellement contente que ton voyage soit déjà si riche… on reçoit ce que l’on donne mi amor…. hâte de te relire et de voir ces images de ton atelier à l’argile rouge!

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ça ouiiiii c’était vraiment magique ! C’est ce que je retiens le plus de ma semaine de voyage. Non pas le christ rédempteur, non pas le pain de sucre mais ça ! Wouaaah !!
      Voui ça n’a pas bcp changé toujours dans la lune 😂 sauf que la je suis un peu plus près des étoiles 😘❤️ je te fais plein de gros bisous

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s