Le Carnaval de Rio de Janeiro 2019

Olà gente, comme promis je vais vous parler de mon aventure au carnaval de Rio, qui a été absolument irréelle !
Alors dans le précédent article je me suis arrêtée à mon départ de Salvador de Bahia, et mon retour à Rio le 27 février.

Le Carnaval de Rio…
Pour ceux qui ne le savent pas, le carnaval de Rio de Janeiro 2019 à commencé le 1er Mars officiellement et s’est terminé le 9 mars. Officieusement il a commencé 2/3 mois avant la date, par des fêtes au rythme des sambas endiablées ! Pour préparer le carnaval, les écoles de samba ont organisé un grand nombre de défilés un peu partout dans la ville, défilés auxquels se joignaient les fêtards aux déguisements les plus loufoques les uns que les autres.

J’ai donc logé à Botafogo pour quelques jours à mon retour de Salvador, dans un petit hostel qui ne payait pas de mine, perchée sur un lit à 3 étages. C’est là que j’ai fait la rencontre de 2 italiens, Fabio et Riccardo, ainsi que Diptarka un indien, tous des backpackers avec qui je suis partie à la découverte de la « Pedra do Telegrapho », un trekking quelques 30 kilomètres en dehors de Rio. Et c’est durant cette balade que j’ai rencontré Katja, Mehdi et David, une suissesse, un tunisien et un britannique (d’ailleurs bien que je ne l’ai appris qu’après, ce 28 février était me jour de l’anniversaire de Katja, alias Miss Kit Kat). Nous avons sympathisé et décidé de nous revoir le lendemain pour faire un blocos ensemble.

Le lendemain c’était donc parti pour mon tout premier jour de carnaval, j’ai pu afficher du maquillage à outrance ainsi que des tenues que je n’aurai jamais osées en temps normal ! Pour l’occasion j’ai même acheté une perruque blonde platine, et des paillettes à gogo. Une fois pomponnée c’était parti pour la fiesta ! Pour info, les blocos peuvent commencer à n’importe quelle heure de la journée et se finir en pleine nuit ou au petit matin. J’ai donc rejoint le centre ville en compagnie de Sébastien, un allemand rencontré à l’hostel ou je logeais, ou m’attendaient Mélissa, une backpackeuse française, rencontrée sur le groupe Facebook des « Backpakeuses en Amérique Latine » ainsi que Julie, son amie française également. Mehdi, rencontré la veille nous à également rejoints, et nous sommes partis a la recherche d’un bloco qui s’annonçait sur Copacabana et Ipanema. Ma première expérience des rues de Rio pendant le carnaval à été assez forte, toute cette fantaisie, cette folie furieuse, je pense qu’il faut le voir pour le croire ! De tous côtés, des gens maquillées, déguisés, colorés, pailletés, une profusion de tutus colorés, d’ailes, de perruques et de cache tétons, un spectacle à ciel ouvert. Alcool à profusion, des corps enlacés qui se pressent les uns contre les autres, excès en tout genre… je trouve difficilement les mots pour décrire ce rassemblement unique, et célèbre dans le monde entier; mes yeux émerveillées ne savaient plus ou se poser ! Nous avons passé ainsi la journée dans les rues surpeuplées, à boire des bières ou des caïpirinha, marcher, danser ! Nous avons suivi un autre bloco à Lapa, puis j’ai fini par rejoindre mon hostel vers les 3/4 heures du matin, complètement épuisée mais heureuse.

Le lendemain c’était reparti pour un tour, réveil à 6h du matin (si si j’ai dormi que 2 ou 3 heures en tout et pour tout), préparation et c’était reparti pour un tour ! Je me suis donc rendue au centre ville pour rejoindre mes deux coupines d’amour Aude et Olivia, (Aude une backpackeuse qui voyage depuis maintenant plus de 2 ans, et sa meilleure amie Olivia) que je n’avais jamais rencontrées auparavant, et avec qui j’ai passé des moments de folie. Après quelques heures à piétiner dans les rues, en suivant les blocos, épuisées on se retire à l’hostel avec les filles, pour manger quelque chose et se reposer un peu avant de reprendre les festivités. Par le plus grand des hasards, je retrouve Katja et David a l’hostel des filles, (les deux autres jeunes que j’avais rencontré à la Pedra do Télégrapho). Mehdi nous rejoint et c’est reparti pour un tour de blocos ! A un moment donné le groupe se scinde en deux, et je reste avec Kit Kat et David, et nous finissons par être surpris par une grosse pluie, un peu au milieu de nulle part. et nous finissons par nous abriter sous une station de service, comme quelques autres centaines d’autres fêtards, pour échapper à la pluie. Puis finalement je finis par rejoindre mon hostel pour dormir, à peu prés dans les mêmes heures que la nuit précédente.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, le lendemain c’était reparti pour un tour ! Cette fois c’est en compagnie de Morgane que je passe cette belle journée, à parcourir divers blocos, rock et plus traditionalistes. Nous finissons par retrouver un groupe de gens de mon hostel Vitor et Giovani, qui ont eux même un groupe d’amis avec eux, et c’est ensemble que nous finissons la soirée.

Le lendemain je décide de lever le pied, et de me reposer, ce sera donc une grasse matinée qui aura duré toute la journée, avant de reprendre le lendemain ! Entre temps je rencontre une autre nenette, Danae, avec qui je pars pour un blocos le lendemain, ou je retrouve Morgane, et rencontre Wainie. Vous n’arrivez plus à suivre ? Bah moi non plus ! Elles et moi on passe la journée à balader, danser et picoler puis on finit par s’incruster gratuitement au Sambo-drome pendant le défilé du jour. Il s’avère d’ailleurs que c’était le jour du défilé des enfants des écoles de samba. Je me lie d’amitié avec tous les marmots de l’arequibanda (gradin) et finis cette soirée en mode nounou ! D’ailleurs, nous arrivons à nous incruster dans une loge vide (de façon totalement illégale) avec les filles ou nous prenons nos aises.

Le lendemain je décide de prendre une pause, et avec Danae, Laura ainsi que deux argentins: Germain et Soledad, nous partons pour un trekking du Vidigal, une montagne qui prend racine dans la favela Rochina, et qui offre une des plus belles vues sur Rio de Janeiro ! Nous montons dans la favela sur les motos taxi (d’ailleurs, la dernière fois que j’avais utilisé ce mode de transport, j’ai fini brûlée au 2nd degré ahaha, mais décidément rien ne m’arrête). Quelques litres de sueur plus tard, nous parvenons au sommet, qui nous offre un panorama extraordinaire sur la ville. Petite anecdote, au retour, j’ai bien failli mourir de peur: comme vous le savez (ou pas) Rio à un climat très chaud et humide, et ce jour la, la météo était particulièrement étouffante, et j’ai eu la « chance » de croiser un gentil petit serpent, qui prenait le soleil sur le caillou ou je voulais justement poser le pied…. je ne vous cache pas que tout le monde dans un périmètre de 15km à du entendre mon hurlement!!! Le pauvre serpent, dérangé dans sa sieste s’est enfui sans demander son reste, et j’ai fini la descente du Vidigal en chantant à tue tête, pour prévenir les autres petites bêtes de mon passage sur le chemin. Par chance je n’ai plus eu aucune autre rencontre du type pour ma journée. D’ailleurs la pluie à eu l’amabilité que je descende de ma moto taxi pour se lancer, et bien heureusement, car vu comme la descente était abrupte, ça aurait pu se terminer plus vite que prévu en roulé boulé…

Une fois rentrés de notre balade, nous avons ressorti les paillettes et nous sommes repartis pour un tour de carnaval!!! Nous avons rejoint Aude, Olivia ainsi que tout un groupe de gens pour un tout nouveau bloco.

  • Le défilé des champions au Sambodrome

Dernier jour officiel de carnaval, jour auquel nous assistons au défilé final des écoles de samba gagnantes du carnaval de rio, je rejoins Aude et Olivia pour assister à ce spectacle incroyable. Je ne vous cache pas que je commençais à être pas mal épuisée à force de faire la fête sans dormir suffisamment, nous avons cependant passé une soirée totalement magique, nous avons rigolé, bu et dansé 🙂 la soirée parfaite par excellence. A 5 heures du matin nous avons cependant rejoint nos petits lits douillets.

Voilà il y a surement des jours que j’ai oubliés dans mon récit, c’est que ça se mélange un p’tit peu! Cependant même si le carnaval était officiellement terminé, les blocos eux continuaient, et nous avons continué encore un peu à faire la fiesta.

Après le carnaval j’étais censée descendre vers le sud: Sao Paulo, puis Iguazu et enfin l’Argentine, cependant j’ai eu un peu de mal à reprendre mon envol, subjuguée comme je l’étais par Rio de Janeiro. J’ai donc squatté la encore une petite dizaine de jours, avec mes copines, on s’est refait le Corcovado, le musée Niteroy, des balades dans la forêt de Tijuca.

Puis finalement un matin je me suis réveillée, avec l’envie pressante de repartir ! Mon temps a Rio était passé, 5 semaines en tout, j’avais la sensation d’avoir fait le tour, et j’étais désireuse de repartir à l’aventure. Chose que j’ai faite ! J’ai pris un billet pour Sao Paulo, dans le but de revoir ma copine Fernanda, qui est paulista (pour rappel je l’ai rencontrée lors de mon premier passage à Salvador de Bahia). J’ai eu même la chance de revoir Sidney (un ami que j’ai rencontré à Salvador aussi, qui nous avait fait visiter le musée Afro brésilien et parlé des Orixas). J’y ai passé deux jours, avec ma p’tite Laura, à visiter la ville, puis j’ai pris la direction du sud: Foz do Iguaz.

Voilà voilà, c’était ça le carnaval !!!

  • Photos de danseuses de samba par Aude Dameron

10 commentaires

  1. Coucou
    C’est toujours un plaisir et un excellent moment que de lire tes aventures! Tu me fais rêver!
    Tes photos sont superbes!
    C’est incroyable de pouvoir vivre tout ça, tu fais de magnifiques rencontres (je ne pensais pas qu’autant de personnes partaient à l’aventure comme ça) et que dire de ce carnaval et de tous les lieux magnifiques que tu visites!
    Bisous et…penses à dormir un peu ^^

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci beaucoup c’est adorable, eh oui c’est fou on a tellement une mauvaise idée de l’Amérique latine comme d’un continent dangereux, mais en vrai on est tellement nombreux à le parcourir, sans que rien nous arrive ! Enfin le seul risque c’est d’en tomber amoureuse ! Oui je fais que ça depuis 2 jours ahaha ! Bisous à toi !

      Aimé par 2 personnes

    1. Oui c’est vraiment génial !! Ah ça oui, la plupart des gars sont en tutu de ballerine, et personne ne les juge, au contraire c’est super cool ! Des filles portant seulement des cache tetons, ou en lingerie ! J’ai vraiment adoré la tolérance qui règne la 😊 !

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne sais vraiment pas quoi te dire… Depuis mon départ de France j’ai remarqué à quel point la mentalité française est différente,quel que soit le sujet. Malgré ce que je pouvais en penser des pays en voie de développement, comme le Brésil, il m’a incroyablement surprise sur plein de points. Après peut être qu’on sous estime la France… Peut être que tu ne te ferais pas agresser. Mais le regard des gens…. Pourrait te blesser. Je te conseille le carnaval de Rio, ça te plairait beaucoup !

        Aimé par 1 personne

      2. Merci pour ce message si gentil !!!!!!!!!! mon blog m’aide beaucoup a tenir par tout mes messages de soutien …….. c’est trop dur des fois si je n’étais pas marié de changerais de sexe c’est sur !!!! je me suis découvert trop tard je ferais du mal a ma chérie et ma fille…….. gros bisous Cristina !!!!! Signé «  » Vanessa  »

        Aimé par 1 personne

      3. Je te comprends, même si je ne peux qu’imaginer ta frustration au quotidien ! J’ai d’ailleurs récemment vu un film sur Netflix qui m’a fait penser à ta situation (il s’appelle « Fille »). Moi je pense qu’il faut être en accord avec soi même pour être heureux, et si ta femme et ta fille t’aiment elles comprendront 😊 ! Je t’embrasse et te dis à bientôt 😘

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s